29/11/2011 : Dr Tahar Naïli,"Impact sociologique de la nutrition et de la médecine orthomoléculaire sur la société future".
Tout est question d’equilibre.depuis la création de l’univers l’homme n’a cessé de se confronter aux contraintes de la nature afin d’assurer sa subsistance et de garantir sa pérennité.
Le stress avec toutes ses conséquences psycho pathologiques reste la maladie des temps modernes et l’alimentation équilibrée en est la solution.
De plus en plus d’études et de recherches attribuent de bonne santé à un certains nombres de facteurs environnementaux dont l’alimentation.
Hippocrate disait il y a 400ans avant JC que « L’alimentation était notre première médecine »
La médecine chinoise, très ancienne par ailleurs a développé le concept de la prévention par la consommation des aliments sous différentes formes. Depuis les années 60 la recherche sur le lien entre l’alimentation et la santé a fait d’énormes progrès. Les sociétés développées après avoir vaincu par le passé certaines pathologies endémiques liées aux grandes carences nutritionnelles (le beri beri ,la cécité par déficience en vitamine A,le crétinisme …)se sont ,depuis intéressés à prouver la corrélation qui existaient entre certaines maladies modernes et l’alimentation.
Il est maintenant largement établi que le diabète, l’obésité, l’athérosclérose, l’ostéoporose, les maladies cardio –vasculaires et même le cancer ont un rapport avec notre façon de manger.
Pour preuve ,il a été clairement établi que le régime crétois ou méditerranéen et qui est le notre permet de réduire se façon très significative l’incidences des maladies métaboliques , cardio-vasculaires et les cancers .depuis les années 50 de nombreuses études sont venues confirmer le rôle bénéfique de ce type d’alimentation .le journal anglais ‘the lancet’ publie en 1994 un ensemble de conclusions concernant le taux de mortalité coronarienne de 7 pays d’Europe comparé à celui observé en crête et les résultats étaient largement en défaveurs des pays les plus développés.

Les maladies chroniques liées l’alimentation dont ceux citées en haut du paragraphe sont la première cause de mortalité et engendrent un coût important pour leur prise en charge.
• En dehors des pays à très faible revenu ou sous-développés ou le probléme se pose en terme de sous-nutrition, les pays développés en sont au stade de la suralimentation . les entreprises agro-alimentaires, sous la pression de la concurrence font tout pour faire des économies. La conséquence est que les aliments sont de plus en plus pauvres en nutriments :
o fruits et légumes devenus fades car d'espèces sélectionnés pour durer plus longtemps.
o utilisation excessive de sel, de sucre, de colorants pour donner du goût et de la couleur pour créer un effet marketting.
o augmentation de la consommation de graisses insaturées « trans » néfastes (margarines, biscuits, sauces, mayonnaises, plats préparés…) et diminution de celle des graisses insaturées « Cis » (huiles végétales, poissons, …)

En Algerie on en est pas encore la mais l on assiste déjà à une augmentation inquiétante de ces pathologies, mondialisation oblige, ceci est du aux bouleversements dans le comportement alimentaire et le mode de vie de certains groupes de population.

Nos traditions culinaires qui étaient de tout temps bénéfiques a notre sante sont entrain de disparaitre sous l'influence de l'adoption des produits de l'industrie agro-alimentaire moderne, et de l'évolution des modes de vie.
Afin de palier a ces déficits nutritionnels et permettre une supplémentation adéquate plusieurs alternatives s offrent a nous , et parmi elles, la médecine orthomoleculaire.
La médecine ortho moléculaire est donc la médecine des micro nutriments et par conséquent celle des déficits du métabolisme cellulaire . Elle se propose de soigner les personnes par l’apport optimal de substances naturellement connues de l’organisme de nombreux troubles et maladies sont dus à un déficit en nutriments dont les besoins varient fortement d`un organisme à l`autre. Pour cette raison, certaines personnes, malgré une alimentation quantitative manquent de certaines de ces substances et peuvent tomber malades. Un tel déficit peut avoir diverses origines :
• carence alimentaire
• alimentation déséquilibrée ou malsaine
• aliments en conserves ou transformés, dont la valeur nutritive est réduite par la transformation.
• altération de la valeur nutritive des aliments par un transport sur de longues distances, un entreposage inadéquat.
• excès de stress, nicotine et café
• pollution et rayonnements.

La correction est donc assurée par les antioxydants, les vitamines, les minéraux, les oligo-éléments, les acides gras essentiels, les enzymes, les précurseurs hormonaux, etc.,. . Elle s'intéresse aussi bien à la prévention pour optimiser notre santé qu'à la prise en charge de troubles déjà installés. Elle peut s'associer à tout autre traitement classique ou autre et ne présente aucun effet secondaire si on en respecte les règles de prescription.

Enfin et pour conclure je dirais simplement que pour gérer son capital santé l homme doit dans l avenir parvenir a modifier son mode de vie , ses habitudes alimentaires et opter pour une supplémentation quotidienne ou ponctuelle en micronutriments .

Dr NAILI TAHAR
Vice président de la SANMO




Conception : VITAMINEDZ