25/01/2014 : L'APS L’efficacité du traitement des maladies chroniques par la vitamine C
 http://www.aps.dz/L-efficacite-du-traitement-des.html

SANTÉ, SCIENCES ET TECHNOLOGIE

(APS) samedi 25 janvier 2014 18 : 18
L’efficacité du traitement des maladies chroniques par la vitamine C



ALGER - Des spécialistes ont mis en évidence, samedi à Alger, l’efficacité de l’utilisation de la vitamine C dans le traitement des maladies chroniques, notamment, les cancers et les maladies cardiovasculaires.

"Les maladies chroniques à l’instar du cancer et des maladies cardiovasculaires peuvent être traitées par des doses importantes de vitamine C, administrée par intraveineuse et/ou par voie orale", a indiqué, le Dr Ilyes Baghli, président de la Société algérienne de nutrition et de médecine orthomoleculaire (SANMO), lors d’une conférence-débat, organisée au forum du quotidien DK-News.

L’efficience thérapeutique de la vitamine C et autres micronutriments a été prouvée, à travers le monde, par plusieurs expériences réalisées sur des patients atteints de cancers à des stades avancés.

Le Pr Atsuo Yanagisawa, oncologue et président de la Société internationale de médecine orthomoleculaire (ISOM), a fait savoir que la vitamine C injectée par intraveineuse pouvait guérir les cancers de différents stades, précisant que les cancers métastasés étaient aussi guérissables par des doses importantes de vitamine C.

En plus du pouvoir curatif de la vitamine C, le Pr Yanagisawa a souligné que la vitamine C prise, régulièrement, par voie orale pouvait prévenir l’apparition de plusieurs maladies chroniques et transmissibles.

De son côté, l’oncologue américain, le Pr Thomas Edwards Levy, a indiqué que la vitamine C était un puissant antioxydant et qu’elle contribuait à l’élimination des toxines dans le corps.

Il a conseillé, dans ce sens, les personnes ayant été exposées à la radioactivité de prendre de grande quantité de vitamine C, afin d’éviter certains cancers.

S’exprimant sur les bénéfices de ce nutriment, le Pr Smail Meziani, directeur de l’Institut français des antioxydants, a noté que l’un des avantages de l’utilisation des nutriments et oligoéléments comme thérapeutique résidait dans l’absence d’effets secondaires, contrairement à d’autres médicaments.

Il a aussi présenté, en exclusivité, un appareil novateur qui permettait de mesurer le taux de radicaux libres (toxines) dans le corps et de pouvoir ainsi administrer, en conséquence, des compléments alimentaires (vitamines), adaptés à la situation pathologique.

Pour sa part, le Pr Mustapha Oumouna, spécialisé en immunologie, a rappelé que les radicaux libres étaient responsables du vieillissement prématuré et à l’origine de 200 maladies chroniques.

Il a conseillé, dans ce sens, de varier son alimentation et de manger le maximum de fruits et légumes verts par jour, pour éviter les maladies cardiovasculaires et le cancer.

Pour sa part, le président de l’Institut français Awards Antoine-Bechan, le Pr Gilbert Henri George Crussol, a estimé que la vitamine C pouvait aussi participer au traitement des maladies transmissibles comme la tuberculose, le SIDA, la grippe et autres.

Ces spécialistes en médecine ortomoleculaire ont reçu, vendredi, le prix international de science intitulé Antoine-Bechan par le Pr Crussol, pour leurs travaux de recherche scientifiques dans le traitement du cancer et des maladies chronique.





Conception : VITAMINEDZ