21/09/2013 : ARTICLE D'HORIZONS DU 21/09/2013 A PROPOS DU SEMINAIRE DE LA SANMO DU 20-21/09/2013.
 http://www.horizons-dz.com/?La-vitamine-C-contre-le-cancer

Société

Médecine orthomoléculaire

La vitamine C, contre le cancer

 
Publié le 21 septembre 2013

Plus de 100.000 articles rédigés et 1.000 publications ont été menées sur les bienfaits de la vitamine C dans le traitement du cancer. Alors que le Dr Klener a été le pionnier, aux USA, dans les années 30, dans son utilisation dans le traitement de la rougeole, la polio et les intoxications avec ces résultats probants, cette molécule reste méconnue et sous-utilisée.

C’est dans le but d’en connaître plus sur l’utilisation de la vitamine C contre le cancer que la Société algérienne de nutrition et de médecine orthomoléculaire, SANMO, présidée par le Dr Lyess Baghli, a invité, hier, au forum du quotidien DK News, le professeur Thomas Edward Levy, du Mississipi, cardiologue, pionnier dans la thérapie du cancer à base de mégadoses de vitamine C, écrivain et chercheur sur la molécule de la vitamine C. Il a édité un septième livre sur la médecine orthomoléculaire et son best seller s’intitule « Guérir l’inguérissable ». Son message est l’utilisation de la vitamine C comme panacée par sa prise orale ou en intraveineuse pour renverser le cours de la maladie et même guérir le cancer. Il affirmera, pour ceux qui sont toujours sceptiques, que la vitamine C est une molécule vitale pour l’organisme et constitue un élément indispensable pour les cellules et elle doit être prise régulièrement. « La raison de ma présence en Algérie, c’est de vulgariser les bienfaits de la vitamine C mais la décision revient aux autorités, ce qui constitue une première étape importante » a-t-il souligné. En dépit qu’aux USA l’utilisation de la molécule de la vitamine C n’est pas généralisée, grâce à Internet, les médecins la prescrivent de plus en plus. Toutefois, il souligne qu’une clinique pilote a été ouverte en 1990 en Arkansas et traite des milliers de personnes avec la vitamine C selon un protocole médical. Donc la première mission de ce professeur est de prêcher l’utilisation de cette molécule et notamment vulgariser son utilisation. « Certains cancers ont été guéris » n’a-t-il cessé de marteler tout en souhaitant que les médecins algériens puissent l’adopter. Il soutiendra que d’un point de vue pharmacologique, de fortes concentrations de vitamine C conduisent à la mort des cellules cancéreuses et à l’inhibition de la croissance tumorale. Dans beaucoup de cas, la vitamine C, associée à la chimiothérapie, restaure les cellules et le sujet malade peut mener une vie confortable, même s’il n’arrive pas à guérir du cancer. Sur un autre plan, il a démontré avec force détails que cette molécule miracle est efficace contre les toxines. « Un traitement à doses fortes de vitamine C peut éliminer les toxines » a-t-il indiqué. En prenant la parole, le Dr Lyess Baghli a fait savoir qu’une étude a été réalisée par la SANMO et l’université de Tlemcen sur le rôle de la vitamine C dans la protection des cellules lymphatique affectées ou altérées par les insecticides. Cette étude a été transmise au président de la Société internationale de médecine orthomoléculaire (ISOM), Atsuo Yanagisawa, qui va la présenter au congrès de l’ISOM qui se tiendra les 25, 26 et 27 avril 2014.

Rabéa F.





Conception : VITAMINEDZ