01/02/2013 : L’utilité des suppléments vitaminiques a été confirmée par la plus grand base de données des etats unis. Par Andrew W.Saul.
Alors où sont les corps?

L’utilité des suppléments vitaminiques a été confirmée par la plus grand base de données des etats unis.
par Andrew W. Saul, rédacteur en chef

(OMNS 30 janvier 2013) Le nouveau rapport annuel de l'Association américaine des centres antipoison affiche zéro décès dus à de multiples vitamines, zéro décès lié à la vitamine A, a la niacine, a la vitamine B-6, la vitamine D et la vitamine E.

Deux personnes auraient succombé à des suppléments de vitamines au cours de l'année 2011, selon l'interprétation AAPCC . l'information a été recueillie recemment par le US National Poison Data System. Un décès a été prétendument attribue a la vitamine C, l'autre était soit disant lie aux vitamines du groupe B .Mais le rapport de l’AAPCC n’incrimine de façon spécifique ni la niacine (B-3) ou pyridoxine (B-6), , la thiamine (B-1), la riboflavine (B-2), de la biotine, et encore moins la vitamine B-12. Toutefois, le record de la sécurité de ces vitamines est extraordinairement bon, aucun décès n'a été confirmé pour l'un d'eux. La vitamine C est également un nutriment extrêmement sûre. Aucun décès n'a jamais été confirmée par la supplémentation en vitamine C.

Même en tenant compte par le fait que les données AAPCC soient correctes(et nous ne sommes pas sur), deux décès en une année lies à des vitamines, représente un très petit nombre quand on sait que plus de la moitié de la population américaine consomme des compléments nutritionnels quotidiennement. Même si chacune de ces personnes a eu a cosmmer seulement un seul comprimé par jour, cela fait 165 millions de doses individuelles par jour, pour un total de plus de 60 milliards de doses par an. On sait en outre que la plupart des personnes prennent beaucoup plus qu’un seul comprimé de vitamine, la consommation réelle est beaucoup plus élevée, et la sécurité des suppléments nutritionnels reste des plus remarquable.

Abram Hoffer, MD, PhD:,un fervent défenseur de la supplementation alimentaire disait «Personne ne meurt de vitamines." Le Service de Médecine orthomoléculaire OMNS invite tous les scientifiques apporter toutes leurs conclusions pouvant incriminer les vitamines dans le décès d’une personne. les allégations ne sont pas des preuves. S'il y avait une telle preuve, les médias auraient publier ces allégations sur leurs premières pages.

Si des suppléments vitaminiques sont prétendument si «dangereux», alors où sont les corps?





Conception : VITAMINEDZ