26/12/2012 : L’approche préventive du Pr Atuso Yanagisawa - Par Dr Ilyes Baghli.
http://www.lemidi-dz.com/index.php?operation=voir_article&date_article=2012-12-26&id_article=reportage@art2@2012-12-26

L’approche préventive du Pr Atuso Yanagisawa.
26 Décembre 2012 sur le midi-libre.

Le 27 avril 2012 à Vancouver, au Canada, Dr Tahar Naïli représentait la SANMO et l’Algérie en qualité de premier pays arabe et africain à adhérer et à participer au Congrès de l’ISOM. Cette participation a permis la rencontre d’éminentes personnalités, dont le Pr Atsuo Yanagisawa, nouveau président de l’ISOM. Les travaux du Pr Atsuo Yanagisawa sur l’intérêt de la vitamine C dans sa forme Ascorbat par voie veineuse (et non la forme classique d’acide ascorbique) pour la thérapeutique des pathologies cardio-vasculaires, oncologiques et la prévention des radiations nucléaires, selon le schéma suivant : 7,5 grammes/jour dans la prévention cardio-vasculaire et la prise en charge du stress oxydatif ; 10 à 15 grammes/jour de Vitamine C dans la thérapeutique des pathologies oncologiques et, enfin, une prise de 25 grammes/jour pendant trois jours avant le départ vers les zones présentant des radiations nucléaires.
Cela peut prévenir les risques encourus pour les personnes en ces zones ou en déplacement vers les zones touchées par les explosions nucléaires françaises de la bombe A à Reggane les 13 février 1960 et 23 avril 1961 ; les essais nucléaires tous-terrains à In Ecker, dans le Hoggar à Tan Tafella, à Hamaguir ; et à B2-Namous pour les essais d’armes chimiques. Comme les radiations nucléaires existent et existeront pour des dizaines de milliers d’années, l’approche préventive du Pr Atsuo Yanagisawa s’impose dans ce cas pour prévenir les risques encourus. L’association de la vitamine C au sélénium et à l’acide alpha-liponique a un effet bénéfique contre les pathologies oncologiques. Une prise de conscience est nécessaire sur l’importance de cette approche thérapeutique dans l’intérêt d’une médecine universelle moderne car par la voie classique, il faudra quarante ans pour mettre en place les nouvelles méthodologies de traitement. Le débat national sur cette thématique mérite d’être abordé à la lumière des nouveaux résultats venant du pays du soleil levant.


Par : Dr Ilyes Baghli
Président de la SANMO.
www.orthomoleculaire.org






Conception : VITAMINEDZ